Le marché du CBD

16 juillet 2021
Equipe Mybud

Les entreprises qui commercialisent du CBD fleurissent en France depuis 2018. Ce jeune marché, qui n’existait pas il y a encore seulement quelques années, devrait connaître une croissance explosive. Mais pourquoi le CBD attire-t-il autant les entrepreneurs ? 

 

Un besoin grandissant de bien-être

Pour s’intéresser au CBD, il faut d’abord parler de son marché d’origine : celui du bien-être. 
Selon l’OMS, le stress est dorénavant connu comme « le fléau du monde occidental ». En effet, nos vies sont de plus en plus stressantes. Ainsi, un nombre très important d’occidentaux cherchent des produits ou services leur permettant de se détendre. Les domaines d’activités du marché du bien-être sont donc très vastes. Les principaux secteurs sont le tourisme, le sport, la relaxation, les médecines complémentaires, la diététique, la sophrologie, la naturopathie, mais également les cosmétiques (anti-âge) et soins beauté.
Les différentes crises économiques, de l’emploi et, bien sûr, du COVID-19 ont accentué ce phénomène et l’engouement des Français pour le bien-être. D’autres facteurs comme le vieillissement de la population, une démocratisation des coûts, une diversification de l’offre bien-être sont également à l’origine de cette tendance.
Depuis 2010, ce marché connaît une croissance entre 8 et 12% par an. Par ailleurs, il représente 4200 milliards de dollars dans le monde et on estime une augmentation de ce chiffre de 5 à 6% pour les 5 prochaines années. Au total, ce marché comptabilise 6% de la production économique mondiale.

 

Qu’est-ce que le CBD ? 

Le cannabidiol est une substance chimique présente dans la plante de chanvre tout comme 100 autres cannabinoïdes. Parmi eux, nous retrouvons le THC, le plus connu du grand public. En effet, il est célèbre pour ses effets psychotropes. Contrairement au tétrahydrocannbinol, le CBD n’est pas considéré comme un stupéfiant et ne génère aucun risque addictif ou psychotrope. 
Selon ses consommateurs, il permettrait de diminuer l’anxiété et de générer un meilleur endormissement. Le CBD est également connu parmi ses utilisateurs pour ses bienfaits anti-inflammatoires et anxiolytiques. Sa caractéristique naturelle séduit également ceux qui sont à la recherche de complément alimentaire respectueux de leur corps et de l’environnement. De plus, le CBD se distingue des médicaments ou anxiolytiques classiques grâce à son absence d’effets secondaires.

Des chiffres prometteurs

En 2018, un nombre considérable de boutiques spécialisées dans le CBD ont vu le jour en France. Mais, faute de législation précise, certaines d’entre elles ont fermé leurs portes. De nombreux entrepreneurs ont tout de même poursuivi l’aventure jusqu’à obtenir un cadre juridique plus clair en 2021. On dénombre entre 400 et 500 points de vente aujourd’hui. C’est 4 fois plus qu’en 2019, selon le Syndicat Professionnel du Chanvre.
Selon une étude du Brightfiled Group, le marché du CBD représentait 591 millions de dollars en 2018 et pourrait être multiplié par 40 d’ici 2022. A travers le monde, ce marché a été estimé à 130 milliards de dollars en 2019. En France, ce marché pourrait probablement représenter plusieurs milliards d’euros dans quelques années. De plus, notre pays est le premier producteur de chanvre en Europe et le 4ème mondial (après la Chine, le Canada et les États-Unis). Cette croissance pourrait constituer un facteur important pour la reprise économique.

Une grande déclinaison de produits

Plusieurs types de produits découlent du CBD : des huiles, des fleurs brutes, des résines, des cosmétiques, des e-liquides, des concentrés, des produits comestibles (boissons, bonbons, pastilles, chocolat, etc.). Cette large déclinaison permet de satisfaire la plupart des acheteurs grâce à des prix, odeurs, concentrations, quantités et effets variés. 
L’ensemble de ces produits doivent respecter un taux inférieur de 0,2% de THC afin d’être vendus et consommés au sein de l’Union Européenne. Les produits doivent également être issus de variétés agréées par les autorités sanitaires. 
Dans le monde, il existe plus de 800 variétés de produits à base de CBD.
Une majorité des boutiques sont spécialisées dans la vente d’huile de CBD, mais la plupart proposent des fleurs de CBD. La proportion des produits alimentaires vendus dans les CBD shops tend à augmenter. 
En 2018, la forme préférée des consommateurs était les e-liquides. De nos jours, les consommateurs testent plusieurs types de produits.  En tête de leur préférence, se trouve l’huile de CBD. A la fin de cette liste, ce sont les cosmétiques et les produits de CBD pour animaux qui ne représentent que 2 à 5% des ventes.

Un marketing restrictif

La loi interdit aux vendeurs de CBD d’associer ce produit à des bienfaits thérapeutiques ou de l’assimiler à un médicament. Par ailleurs, toute promotion du cannabis (THC) ou de la fleur de cannabis est également interdite. Par ailleurs, les publicités sur le CBD ne doivent pas engendrer une confusion entre le cannabis (récréatif) et le CBD. 
D’un point de vue image, le CBD est particulièrement attractif. Au-delà de son aspect naturel et sain en accord avec les tendances actuelles, il bénéficie d’une image « sexy ». En effet, selon Virgile Brodziak, directeur général de Wunderman Thompson Paris, « le goût de l’interdit se lève, ça suscite le désir et rend le produit attractif, un peu à la manière des boissons énergétiques type Red Bull il y a 15 ans. ».
Aux États-Unis, on observe une image plus raffinée par rapport à la culture du cannabis. Certains revendeurs proposent des expériences très personnalisées et haut de gamme comme des ateliers de méditation, des bars à thé avec des boissons infusées au chanvre ou des produits à la carte. 

Des acteurs nombreux et variés

L’Union des Industriels pour la Valorisation des Extraits de Chanvre revendique 15 000 emplois pour cette filière. On y regroupe les producteurs, les fabricants d’ingrédients, les revendeurs, les laboratoires d’analyses et certains acteurs du monde de la santé et des cosmétiques. 

Des prix en baisse

Le prix du CBD aurait tendance à baisser sur ces dernières années. Cette diminution est liée à l’arrivée d’un nombre important de concurrents. Pour certains produits, le prix reste élevé. En effet, il faut compter environ 30 à 70 euros pour une huile de CBD contenant 10ml. Mais il en existe entre 20 et 150 euros. Selon certaines études, la plupart des consommateurs choisissent leur produit en fonction du prix. Leur 2ème critère est celui de la concentration de CBD contenue dans le produit. 

Chez Mybud Shop, nos produits sont reconnus par nos clients pour leur excellent rapport qualité-prix. De plus, nous partageons très régulièrement des réductions ou codes promotionnels pour qu’un maximum de nos clients profitent de nos produits. Notre clientèle, en générale, trouve la variété qui lui correspond grâce à une gamme de prix très variés. Par exemple, nos fleurs discount comme la Cheesecake ou la Sweet Red sauront séduire les plus petits budgets. Les clients disposant d’un plus grand portefeuille pourront se réjouir de produits hauts de gamme comme nos Moonrocks Gold.

Des consommateurs de plus en plus stressés et intéressés

Selon une étude de Deloitte, on estime que « 1 consommateur sur 7 dans les marchés développés a déjà consommé du CBD sous une forme ou une autre et que cette proportion augmentera à 1 sur 3 ». Il faut également rappeler que les Français représentent les plus gros consommateurs de cannabis en Europe. Néanmoins, les Français ne sont pas encore les plus grands consommateurs de CBD. En effet, la Suisse, l’Autriche, la Belgique, le Luxembourg sont les pays qui comptent, pour l’instant, plus de consommateurs. Ce constat est lié à une image encore trop négative du cannabis, à une désinformation sur le produit et, il y a encore quelques semaines une législation encore peu claire. Finalement, seulement 6% des Français achètent du CBD contre 16% dans les autres pays. Cependant, depuis 2018, l’intérêt des Français augmente de plus en plus. Enfin, on observe depuis plusieurs années, un intérêt croissant du grand public pour les produits sains, naturels et associés au bien-être. Cette volonté de consommer des produits respectant l’organisme et l’environnement est tout à fait en accord avec la philosophie des entreprises qui commercialisent du CBD. On remarque également que la génération des millennials est une grande consommatrice de complément alimentaire.

Une consommation masculine et jeune

Selon plusieurs études issues de divers pays, la consommation de CBD serait majoritairement masculine. Les hommes représenteraient environ 69% des consommateurs pour tous produits confondus. Cependant, la tendance s’inverse lorsqu’on s’intéresse aux huiles de CBD. Dans ce cas, ce sont les femmes qui achètent davantage ce type de produit. Les hommes sont quant à eux très majoritaires dans les achats d’e-liquides. Concernant leur âge, les consommateurs ont en moyenne entre 25 et 45 ans. Contrairement aux idées reçues, les jeunes de 18 à 24 ans ne représentent que 16% des consommateurs.

Il est important de rappeler que le CBD est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes et est interdit aux mineurs.

Une consommation régulière

Ces études ont permis de révéler que le CBD est un produit consommé quotidiennement par une majorité de ses amateurs. La raison principale pour laquelle ces derniers consomment du CBD est pour son effet supposé apaisant. Ils sont également souvent sujets aux insomnies ou à des problèmes d’endormissement et utilisent du CBD pour y remédier. Un nombre important d’entre eux utilisent le CBD dans le cadre d’un sevrage au THC. D’autres l’utilise pour lutter contre des problèmes de santé (maladie de Parkinson, endométriose, maladie de Crohn, arthrose, etc.). Enfin, les sportifs utilisent du CBD pour diminuer leurs crampes et courbatures à la suite d’un effort physique important. C’est parmi le 3ème âge qu’on retrouve ceux qui consomment du CBD principalement pour ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Ils sont
Enfin, parmi les sondés, 80 % d’entre eux confirment les bienfaits du CBD.

Rappel : si vous souffrez d’une quelconque pathologie, nous vous recommandons d’en parler avec un médecin ou avec un professionnel de santé avant de consommer du CBD.

Des points de vente partout en France

Il existe différents points de vente de CBD en France. Vous pourrez principalement acheter du CBD en boutiques spécialisées ou sur internet. Mais dorénavant il est également possible de trouver de l’huile de CBD en pharmacie et des fleurs dans certains tabacs. Certaines boutiques bio proposent également des produits à base de CBD. 

Des opportunités et des menaces

Le domaine thérapeutique pourrait être une opportunité très favorable au CBD notamment en intégrant cette molécule à certains médicaments. Plus de 600 essais cliniques sont en cours dans le monde afin de prouver l’efficacité du CBD. De plus, depuis juin 2021, le contexte légal en France est devenu plus favorable aux entreprises de CBD. En effet, la Cour de cassation a bel et bien autorisé la commercialisation de tous les produits à base de CBD à condition de respecter, entre autres, un taux maximal de 0,2% de THC.
Néanmoins, on peut noter une certaine méfiance vis-à-vis du cannabis et donc du CBD. Elle est principalement liée aux préjugés qui persistent sur le chanvre. De plus, la confusion entre le CBD et le THC accentue toujours ce phénomène. Les dirigeants d’entreprise de CBD ont donc pour objectif d’informer et de normaliser ce produit pourtant millénaire. Des études scientifiques sont également attendues par ces derniers afin de prouver leurs arguments de vente et de sécuriser leur clientèle. 

Pour conclure, le CBD constitue déjà un incontournable en matière de bien-être. Son marché est en plein essor et se révèle être très prometteur.

Logo diamant mybud shop cbd
Informations
Société
Copyright 2021 - Tous droits réservés.
crossmenu
0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique