cbd et le dépistage par Mybud Shop

Le dépistage et le CBD

14 mai 2021
Equipe Mybud

En France, le CBD n’est pas considéré comme une drogue. Cependant, comme le THC, il est issu de la même plante : le chanvre. Ainsi, de nombreux consommateurs de CBD se demandent s’ils peuvent être positifs à la prise de stupéfiants en cas de dépistage. 

Les drogues détectables

De nos jours, la plupart des tests sont en mesure de déceler 4 types de drogues : 

  • Le cannabis (THC) soit la drogue la plus consommée en France,
  • Les amphétamines,
  • La cocaïne et le crack,
  • Les opiacés.

La consommation de CBD est-elle légale ?

Malgré le flou juridique qui entoure le CBD, sa consommation est autorisée en France et en Europe uniquement si le produit au CBD n’excède pas 0,20 % de THC.

Nous vous recommandons donc de bien vérifier la liste des ingrédients du produit que vous souhaitez consommer ainsi que sa provenance.

CBD vs THC 

Le cannabis est souvent assimilé à la seule molécule du THC. En effet, plus connu que son cousin le CBD, il est jugé comme néfaste à cause de ses effets psychotropes. Le THC peut être à l’origine de crises de paranoïa et de stress. Il est également responsable de l’effet planant et peut altérer la conscience et la perception de son consommateur.

Cette substance est pour le moment interdite en France pour sa consommation, sa culture ou sa vente.  
Contrairement au THC, le CBD est reconnu pour ses bienfaits sur le corps et l’esprit et ne génère aucun effet psychotrope. Ses consommateurs reconnaissent des effets apaisants et une sensation de bien-être général après sa consommation. Cette molécule est également utilisée par certains consommateurs pour se sevrer du THC.  

Comment se passe un dépistage ? 

De nombreuses drogues peuvent être recherchées lors d’un dépistage. Les contrôles du THC peuvent se réaliser de plusieurs manières et permettent d’obtenir des résultats plus ou moins rapides avec un degré de précision différent. De plus, certains tests permettent de déterminer une consommation ponctuelle et d’autres une consommation régulière.

Le test salivaire

Les forces de l’ordre utilisent des tests salivaires, notamment dans le cadre des contrôles routiers. Ce type de dépistage rend un résultat en quelques minutes seulement. Il peut déceler les résidus de cannabis entre 2 à 10haprès sa prise. Il peut être demandé, à tout moment sur la route, sans qu’une infraction ou un comportement suspect ait été commis. L’objectif de ce contrôle est de déceler tout comportement à risque et donc d’éviter des accidents de la route. Attention, les forces de l’ordre peuvent tout à fait contrôler un véhicule à l’arrêt, moteur éteint. De plus, tous les usagers, comme les cyclistes, sont susceptibles d’être dépistés. 

Nous attirons votre attention sur le fait que refuser de se soumettre au dépistage de stupéfiant lors d’un contrôle constitue un délit et est puni par la loi (amende de 4500€, jusqu’à 2 ans d’emprisonnement, une perte de 6 points sur son permis de conduire).

Le test sanguin 
La prise de sang permet de retrouver des traces de consommation de THC jusqu’à 2 semaines après absorption. Les résidus sont visibles, au minimum, 2 à 10h après la prise.

Le test urinaire 
Les tests urinaires sont plus précis que les tests salivaires et sanguins. En effet, plus la quantité de THC consommée est régulière et importante, plus le test est précis. Ce test peut déceler des traces de cannabis entre 7 à 30 jours en moyenne. Cette exactitude est possible car le THC se fixe dans les graisses et comporte un temps d’élimination long.

Le test capillaire 
Cette méthode est de loin la plus fiable. Elle peut, grâce à l’analyse de quelques cheveux, déterminer la prise de THC sur 90 jours après son absorption. Cependant, le test capillaire est le plus coûteux et doit être réalisé en laboratoire.

Est-ce que vous pouvez être positif au CBD ? 

La consommation de CBD est légale si le taux de THC du produit ne dépasse pas 0,2%. En effet, le cannabidiol n’altère ni la perception, ni la conscience. De plus, il ne génère pas de risques addictifs. 
Mettons rapidement fin au suspens ! Si le produit au CBD consommé respecte le seuil légal de THC, vous ne pouvez pas être positif lors d’un contrôle. La raison est simple : cette substance n’est tout simplement pas recherchée lors du contrôle. 

Nous ne pouvons, cependant, pas vous certifier que votre corps ne présentera pas de THC car chaque individu réagit différemment et les effets varient d’une personne à une autre selon plusieurs facteurs. 

Attention, il est tout de même possible d’avoir un test salivaire positif au cannabis si votre consommation de CBD est importante, ce qui inclut une quantité plus importante de THC dans votre sang ou si votre produit de base ne contient pas un taux inférieur à 0,2 % de THC. En effet, certaines études estiment que les quantités infimes de THC consommées sur le long terme peuvent s’accumuler et devenir détectables.

Dans ce cas, un consommateur régulier pourrait être contrôlé positif.

Par ailleurs, vous êtes totalement tenu responsable de votre consommation et devez donc de respecter les seuils légaux.

Qu’est-ce qu’un résultat « faux-positif » ?

Les résultats faux-positifs concernent les tests qui génèrent un résultat positif alors que l’individu n’a pas consommé de produit à base de THC ou d’autres substances illicites. 

Associé à d’autres substances (comme des médicaments) qui crée donc un « effet d’entourage », le CBD peut rendre un test de dépistage positif. 

Les concernés peuvent, par conséquent, recevoir des sanctions pénales en cas de contrôle.

En cas de litige suite à un test positif en THC, vous pouvez effectuer un test urinaire ou une prise de sang pour prouver votre taux de THC présent dans votre sang. 

Pouvez-vous conduire après avoir consommé du CBD ?

La conduite est autorisée avec la consommation de CBD, uniquement si le produit consommé contient moins de 0,2% de THC. 

Reconnu pour ses effets apaisants et relaxants, le CBD est également apprécié par ses consommateurs car il génère un meilleur endormissement. Ainsi, après une prise de CBD, vous pouvez éprouver de la somnolence ou des vertiges. Lorsque vous conduisez et selon l’individu, les effets du CBD peuvent vous mettre en danger.

C’est pour cette raison, que nous vous conseillons de ne pas consommer du CBD avant de conduire. En effet, cela vous évitera le potentiel risque de fatigue et que vous soyez testé positif par la gendarmerie qui pourrait détecter certaines traces de THC, même en quantité infime. La fatigue constitue l’une des principales causes d’accidents sur la route. Protégez-vous et protégez ceux qui vous entourent !

Cependant, si vous êtes amené à conduire, préférez des produits qui contiennent une faible dose de CBD ou des produits qui ne comportent pas de THC.  

Par ailleurs, En France, les lois sont, pour le moment, répressives face à la consommation de cannabis. En effet, en 2019, environ 731 personnes ont perdu la vie dans un accident lié à la consommation de drogue. Ainsi, si vous êtes en infraction après avoir consommé du CBD et que le moindre taux de THC est détecté, vous êtes susceptible d’être poursuivi en justice.

Rappels :

  • L’absorption de cannabis ou toute autre drogue constitue un délit puni par la loi. Si vous conduisez sous effet de la drogue, vous risquez une amende de 4500€, jusqu’à 2 ans d’emprisonnement, l’immobilisation du véhicule, une perte de 6 points sur le permis de conduire et la mise en fourrière immédiate du véhicule.
  • La consommation de CBD est interdite aux mineurs et déconseillée aux femmes enceintes.

Combien de temps pouvez-vous conduire après avoir consommé du CBD ?

En moyenne, la quantité infime de THC contenue dans nos produits disparaissent au bout de 6h. Nous vous conseillons donc d’attendre ce délai avant de prendre le volant.

Le moment le plus propice pour consommer des produits à base de CBD lorsqu’on travaille en dehors de chez soi est donc le soir. 

Nous tenons tout de même à rappeler que les effets du CBD peuvent être légers, mais qu’ils dépendent de votre poids, physionomie, etc. Ainsi, ses effets varient d’une personne à une l’autre, mais certaines d’entre elles sont amenées à constater des effets secondaires comme de la somnolence ou des vertiges. 

Quels produits au CBD peut-on consommer pour plus de sûreté ?

Afin d’assurer votre sécurité et vous éviter de mauvaises surprises, nous vous conseillons de vérifier consciencieusement le taux de THC contenu dans les produits au CBD que vous consommez.
L’idéal est de passer commande auprès d’un spécialiste ou de demander conseil aux vendeurs en boutique. Chez Mybud Shop, nous serons ravis de vous donner des conseils et un avis personnalisé. De plus, tous nos produits en vente ont un taux de THC inférieur au taux maximal légal autorisé en France & en Europe. Ils sont également contrôlés et certifiés par un laboratoire spécialisé. Toutefois, si vous préférez ne prendre aucun risque, l’huile de CBD ou les e-liquides CBD ont des teneurs en THC plus facilement contrôlables que les fleurs.

En effet, les fleurs, bien qu’elles possèdent une quantité infime de THC (inférieure à 0,2%), peuvent contenir plus de THC dans le produit final que les autres produits de CBD, comme les huiles ou les gélules. 

Par ailleurs, nous attirons votre attention sur le dosage des produits à base de CBD. En effet, il est important de surveiller son dosage et de le respecter au maximum. Nous vous conseillons de commencer votre consommation par la dose minimale, puis de l’adapter en fonction de vos besoins sans dépasser la dose maximale. Si vous dépassez quotidiennement cette limite, vous serez davantage exposé à de la somnolence et à un test salivaire positif.

Les bons gestes à adopter

Tous nos clients ayant déjà passé des tests urinaires nous confient avoir été négatifs tant que leur consommation de cannabis récréatif est à néant.

Pour autant, nous vous conseillons d’adopter certaines bonnes pratiques pour votre sécurité et celle des autres : 

  • Vérifier les taux de THC contenus dans les produits que vous consommez.
  • Inspecter la provenance de vos produits au CBD.
  • Fournissez-vous chez un vendeur de qualité et en qui vous avez confiance.
  • Préférez des produits contenant 0% de THC.
  • Ne consommez pas du CBD quelques minutes ou quelques heures avant de conduire.
  • En cas de litige lors d’un dépistage, demandez un test urinaire ou sanguin pour vérifier votre taux de THC.
  • Faites-vous conseiller par des professionnels en cas de doutes ou si vous avez questions.
  • Privilégiez les produits à faible dose de CBD comme les huiles de CBD ou les e-liquides.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre site internet https://mybudshop.fr

crossmenu
0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique