CBD – CBG – THC, des effets bien différents

22 décembre 2020
Equipe Mybud

Les différences fondamentales entre le CBD et le THC sont peu nombreuses. Ces molécules sont cousines. Mais l’aspect légal différencie clairement ces deux composés. Le THC, delta-9-tétrahydrocannabinol, est hors-la-loi, alors que la molécule de CBD, cannabidiol, ne pose aucun problème aux yeux du droit français ou européen.

Afin de bien comprendre les différences entre CBD, THC ou encore CBG, il est intéressant de s’attacher à la classification de l’espèce végétale dont ils sont tous issus. La famille des Cannabaceae comprend différentes essences. Parmi elles, la plus sulfureuse est sans doute le chanvre aussi connu sous le nom Cannabis Sativa L. Mais, il faut savoir qu’on y trouve également le houblon, plante appréciée des amateurs de mousse ambrée.

La production de cannabinoïdes est la spécificité des plantes de la famille du chanvre. Plusieurs centaines d’espèces de cannabis existent aujourd’hui. Les études scientifiques recensent plusieurs dizaines de cannabinoïdes différents. Parmi eux, THC, CBD, CBG ou encore CBC se partagent la vedette.

La différence fondamentale entre ces molécules est légale. Aux yeux de la loi, le THC est interdit. Son aspect psychotrope provient d’un cannabinoïde en particulier, le THC. Le THCa, le CBG, le CBD, le CBC et le CBDa possèdent uniquement des vertus légales. De plus, la chimie décrit des molécules similaires, puisqu’à quelques configurations atomiques près, les cannabinoïdes sont identiques.

Le fonctionnement de la plante

La famille des Cannabicae produit différentes molécules qui lui sont exclusives, les cannabinoïdes. La première d’entre elle est le CBG (cannabigérol). On parle de la « cellule souche » du cannabis.

Développé par la plante lors des premières phases de croissance et de floraison le CBG, ou CBGa sous sa forme acide est l’initiateur du cycle des cannabinoïdes. Lors de la maturation des fleurs de chanvre, des enzymes transforment le CBGa en THCA (acide tétrahydrocannabinolique), CBDa (acide cannabidiolique) ou CBCa (acide cannabichroménique).

C’est donc la chimie à l’œuvre dans la plante qui est responsable de la transformation du cannabinoïde souche, le CBG. Sa transformation se fait progressivement au cours de la maturation de la plante pour former les substances actives du chanvre.

Des effets bien différents

Les études scientifiques apportent aujourd’hui des éclaircissements sur les effets des cannabinoïdes. Avant d’entrer dans les détails, il faut savoir que le THC est l’enfant terrible du chanvre. Ce composé psychotrope est illégal en France. Seuls des produits contenant moins de 0,2 % de la molécule sont autorisés et vendus chez MybudShop.fr .

Dans le même temps, le CBG et le CBD sont eux bien légaux. Ils ne présentent aucun aspect psychotrope. La science a, depuis quelques années, fourni les preuves de leur action sur l’organisme humain via des récepteurs du système endocannabinoïde, les deux principaux étant les récepteurs CB1 et CB2. Les premiers sont présents dans certaines zones de notre cerveau alors que les autres sont répartis entre notre système immunitaire et notre système nerveux.

La réputation du CBD n’est plus à faire quant à son effet sur l’organisme humain. Relaxation, bien-être, ou de nombreux effets positifs sur le fonctionnement global de l’organisme sont recensés. Le CBG reste moins étudié sur un plan scientifique pour le moment mais des études sont en cours pour attester ses bienfaits. La réponse bientôt dans nos articles !

Logo diamant mybud shop cbd
Informations
Société
Copyright 2021 - Tous droits réservés.
crossmenu
0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique