Vaporiser du CBD ?

Aujourd’hui, il est possible de respirer les substances actives d’une plante sans faire brûler celle-ci. Vous le saviez ? Oui, ou non. On fait le point sur la technique de la vaporisation dans cette article.

Après l’essor de la cigarette électronique il y a quelques années, un nouveau produit est arrivé sur le marché sans faire de bruit. Le vaporisateur. D’un fonctionnement complètement différent de celui d’une e-cig, les “vapos” de poche ou de salon n’utilisent pas de liquide, mais bien l’herbe séchée de votre choix pour créer une délicieuse vapeure sans la moindre combustion ni aucun de ses effets négatifs. Plongée dans un univers plein de fumée mais sans feux. Celui de la phyto-inhalation et des vaporisateurs.

Depuis presque 10 ans, on trouve des vaporisateurs dans les salons, les sac à dos ou les poches des initiés. Mais depuis quelques mois, la manière de consommer des produits végétaux déshydratés évolue. Aujourd’hui, les vaporisateurs se démocratisent et l’offre s’étoffe.

Deux Univers un seul Plaisir

Pour commencer et tenter d’y voir plus clair. Il existe deux grandes catégories. Les vaporisateurs de salon, nécessitant un branchement électrique et fonctionnant à l’aide de sac ou d’un embout  que chacun autour de la table se partage pour consommer son produit préféré. Ces produits sont généralement destinés à une clientèle qui va l’utiliser bien confortablement calée dans son canapé, sa cuisine, en bref on joue à domicile !

Vaporisateur Aura - Flowermate

De l’autre côté de la planète vaporisation. On va trouver les vaporisateurs nomades ou vaporisateurs de poche. Cette catégorie utilise une batterie pour alimenter le chauffe du l’herbe séchée et faire fonctionner le dispositif qui sera souvent connecté à votre smartphone pour régler l’intensité et les paramètres d’usage.

Une Technologie Saine

Pour faire un comparatif simple, il faut rappeler que la combustion de matière végétale va générer un grand nombre de composés toxiques pour l’organisme. A la grande différence de celle-ci, la vaporisation développe une température inférieure au point de combustion du produit tout en permettant l’extraction de différentes propriétés actives de la plante placée dans le vaporisateur sans générer de matières toxiques. On parle alors de phyto-inhalation. 

Comment utiliser un vaporisateur ?

Autre point remarquable de la vaporisation. Le taux d’extraction de certains principes actifs végétaux peut aller jusqu’à 95% en utilisant ce système. La combustion, dans le cas du CBD ne permet que d’extraire 12 % du taux présent de la fleur séchée. C’est ensuite à chacun de se faire son avis sur le procédé. Le goût sera également différent de celui d’une combustion. En effet de nombreuses substances produites dans le foyer ne sont tout simplement pas générées par vaporisation.

Des produits de qualité

On ne va évidemment pas citer l’ensemble de l’offre dans cette article. Et un rapide coup d’oeil au comparatif sur le net vont vite vous renseigner sur la question. Mais il faut savoir que certains constructeurs font aujourd’hui office de référence. L’allemand Storz Bickel sort son épingle du jeux sur tous les tableaux. Le vaporisateur de salon Volcano est reconnu comme fiable et résistant pendant que les petits Crafty+ et Mighty occupent les poches des connaisseurs depuis longtemps. On peut également citer le modèle PAX qui en est à sa troisième version, très léger et bien fini ou encore le Boundless CFX qui reprend une esthétique similaire au Crafty+ pour un budget légèrement inférieur.

La seule note qui va freiner le consommateur, le tarif. Même si les prix affichés ne sont plus les même qu’il y a dix ans, il faut tout de même compter un peu plus d’une centaine d’euro pour un vaporisateur portable de qualité et avoir un budget un peu plus large pour équiper son salon.

Crafty + - Le meilleur vaporisateur pour CBD
Crafty
Mighty - La meilleur façon de consommer du CBD
Mighy

Laisser un commentaire

Panier